Le projet

Projet urbain singulier et innovant, Les Sècheries* proposent un « Parc habité » de 9 hectares, où architecture et nature s’imbriquent et présentent un large espace paysager.

*Les Sècheries évoquent l’histoire industrielle du site liée à la pêche à la morue qui a assuré la prospérité de la ville durant tout le XIXème siècle.

Un projet en adéquation avec le territoire

Conçu il y a plus de 10 ans, le projet urbain initial prévoyait la construction d’une cité-jardin de 150 logements individuels. Ne répondant plusaux ambitions de développement urbain dans lequel la Ville et La Cub souhaitent aujourd’hui s’inscrire, les ambitions, les valeurs et le programme d’un nouveau projet pour ce secteur ont été redéfinies par les parties prenantes (élus et techniciens de La Cub et de la Ville de Bègles, maîtrise d’œuvre).

Ce nouveau projet a pour objectif d’accroître la densité des îlots tout en préservant la biodiversité sur le principe d’un jardin habité, de construire un quartier exemplaire et innovant, respectueux de l’identité béglaise et s’insérant dans le tissu urbain, social et culturel de la Ville.

Les Sècheries en chiffres

hectares

350 logements

opérateurs immobiliers

architectes et paysagistes

34 logements locatifs sociaux

46 logements en accession sociale

270 logements en accession libre

parc de stationnement en silo de 415 places

 

Le Parc habité des Sècheries c’est aujourd'hui

> des espaces en commun

Toutes les résidences construites s’ouvriront sur le Parc, vaste espace de nature, où les  habitants pourront jouer, jardiner, se reposer, pique-niquer… De plus, chaque résidence mettra à disposition des locaux à partager, dont les usages seront définis par le collectif d’habitants.

> des immeubles de maisons

Les 350 logements du parc, locatif social, accession sociale et accession libre à la propriété, ont été conçus avec les mêmes qualités que l’on retrouve dans une maison individuelle : grandes terrasses, jardins individuels et communs, surfaces plus grandes, possibilité d’évolutivité, celliers individuels…

> plus grands et moins chers

Le cahier des charges développé par aquitanis et ses partenaires à destination des opérateurs immobiliers impose des surfaces généreuses (T3 de 64 à 74 m²) et des prix de vente 5 à 10 % en-dessous du marché.

> un mode d'emploi 

Un mode d’emploi pour un quartier ? On se croirait chez Ikea, mais on n’en est pas loin car vous avez la possibilité (si vous le souhaitez) d'intervenir sur certains éléments du projet ! Vous retrouverez toutes les possibilités dans le mode emploi qui sera à disposition sur le site et en papier (distribué lors des événements).*

  • Pourquoi ? Vous imaginez un espace où votre chien puisse jouer avec d’autres chiens bèglais pendant que vous vous relaxez une demi-heure en lisant un livre ? Vous rêvez de classes de yoga sur le toit du parking au coucher du soleil ? Aux Sècheries, vous pouvez le proposer et nous en discuterons !

  • Comment ? Vous ne serez pas seuls, les médiateurs sont là pour ça. Nous serons attentitfs à vos propositions, qui seront par la suite discutées avec les autres habitants et les techniciens. 

  • Quand ? Selon vos horaires et disponibilités. Sur le site Internet, dans votre espace habitants, vous trouverez un forum qui permettra de communiquer avec nous et avec les autres habitants pour une première proposition. Par la suite nous prendrons en charge l’organisation d’ateliers de travail pour trouver des solutions qui conviennent à tous. 

Le mode d'emploi qui suit présente tout ce qui est possible aux Sècheries. Cependant chaque initiative sera étudiée au cas par cas avec les partenaires (habitants, syndic de copropriété, promoteurs, Aquitanis, Mairie de Bègles, associations).


 

(crédit photo : François Blazquez)
 

4 commentaires

PHILIPPE CATHERINE

Bonjour. Peut-on savoir quand ce projet sera accessible ? Merci de votre réponse

COK

TRes beau projet. Pour ma part j'habite à Terre Sud, très beau projet aussi soutenu pour sa part par Domofrance (les Sécheries c'est Axanis). Mais on nous vend surtout du rêve. Je m'explique: il n'est fait mention nulle part des coûts de fonctionnement de ces équipements "communs" (locaux, espaces verts, parking), qui les paie? Les accédants à la propriété. Cela engendre des charges mensuelles phénoménales pour les nouveaux habitants. C'est le problème que nous rencontrons à Terre Sud. Je ne citerai qu'un seul exemple: les fameux parkings étagés (nous en avons également un de 540 places) sont classés ERP par les pompiers (avec l'accord de la mairie) et cela engendre un gardiennage 24/24 et 7/7. Les charges sont de l'ordre de 350000 €/an! soit une moyenne de 55€/mois pour chaque "résident" de ce parking (auxquelles s'ajoutent bien sur les mensualités de remboursement de l'emprunt pour les accédants à la propriété + les charges du logement...). Refléchissez à deux fois, posez les bonnes questions aux notaires et attention aux mentions particulières dans les contrat notariés (dans les nôtres il était mentionné que nous nous engagions à supporter toutes les charges liées à un classement ERP: cela nous a bien entendu échappé car avant d'y être confronté on imagine ce que cela signifie...). Les espaces verts privés engendrent également des coûts d'entretien très élevés et la mairie qui impose dans les cahiers des charges aux constructeurs des espaces ouverts ne prend pas en compte les problèmes de sécurité. Nous y sommes confronté. Nous avons les inconvénients de l'espace public (intrusions, dégradations) sans avoir les avantages de l'espace privé et nous payons cela fort cher... A bon entendeur...

AKOUR

je suis intéressée par le projet pouvez vous me dire comment ça se passe ?

DAOUDI

C'est juste vraiment "trop" bien ce projet. Comment remettre le social et l'environnement au centre de nos vies, c'est ça l'avenir, ou ça devrait l'etre. Je partage en tout point vos ambitions et j'espère de tout coeur que ce projet aujourd'hui atypique deviendra norme bientot. En vous remerciant Claire Daoudi

Commenter

Test de sécurité

Vous ne pouvez pas lire le mot ci-dessous ? Essayez d'autres mots.

CAPTCHA Image

(*) Mentions obligatoires